La boîte à lunch de yoga – Reiki

Méditation à Anahata Yoga Retreat

Par Swami Karma Karuna, Retraite de yoga Anahata

Qu'est-ce que la résilience?

Peu importe qui nous sommes, l'état du solde bancaire ou le pays dans lequel nous vivons; les rebondissements de la vie, les décès, les emplois, les tensions relationnelles, les catastrophes naturelles et les traumatismes peuvent nous affecter tous. Le changement influence chacun de nous différemment, modifiant notre biochimie, nos pensées et nos émotions. La résilience est notre capacité à revenir à notre centre, à rebondir après l'adversité et à répondre à un défi de manière créative.

Les aspects négatifs de la vie ne sont pas toujours agréables, mais nous avons la capacité d'augmenter notre capacité à les gérer grâce aux techniques yogiques. Chacun de nous arrive à la table de la vie avec une capacité différente à relever les défis, en fonction de nos ressources intérieures, de notre éducation, de notre éducation, de notre culture, etc. C'est pourquoi deux personnes confrontées à la même situation peuvent la gérer d'une manière très différente. Bien que nous ne puissions pas contrôler tout ce qui se passe, nous pouvons apprendre à mieux naviguer dans la vie et à nous responsabiliser avec une action et une pensée conscientes. Comme aller à la salle de sport et développer vos muscles, la résilience est un type de muscle dans lequel nous devons nous entraîner.

Les scientifiques parlent de plasticité cérébrale. La phrase courante est «neurones qui se connectent, se déclenchent ensemble ». Cela signifie que tout ce que nous faisons, pensons ou ressentons régulièrement, positif ou négatif, permet au cerveau et au système nerveux de le faire plus facilement la prochaine fois. Par exemple, si nous avons appris à un jeune âge à fuir l'adversité, à nous mettre en colère ou à nous arrêter face à des difficultés, c'est généralement le schéma que nous répéterons à l'âge adulte. En utilisant des outils yogiques, nous pouvons changer nos réponses et mettre en place des modèles positifs qui nous soutiendront mieux.

Publicité

Stress et résistance au stress

La réponse au stress dans laquelle le bras «vol, vol, gel» du système nerveux est stimulé est la manière naturelle du corps de nous aider à survivre et est destinée aux urgences. Lorsque cette menace a disparu, le corps est censé entrer dans la réponse de relaxation, pour la restauration et la récupération. Cependant, dans les temps modernes, il existe une multitude de facteurs de stress quotidiens et souvent un temps de récupération insuffisant, ce qui réduit notre capacité à gérer les véritables urgences.

La réponse de notre corps aux facteurs de stress en soi peut être une partie saine de la vie. Certains stress, surtout si nous avons une relation positive avec lui, peuvent être motivants et faire partie intégrante de l'augmentation de la résilience. Cependant, nous devons savoir comment gérer les intrants stressants et accroître progressivement notre résilience afin de ne pas transpirer les petites choses. Il est également important d'améliorer notre capacité à récupérer plus rapidement en cas de déséquilibre. Il ne s'agit pas d'éviter complètement le stress, mais plutôt de nous entraîner à le gérer.

Réponse de relaxation et nerf vague

L'augmentation de notre tonus vagal, qui est lié à la réponse de relaxation est une partie importante de ce puzzle. Le nerf vague est comme une autoroute de l'information transportant une grande quantité d'informations entre chaque organe de notre poitrine, de notre abdomen et des organes de désintoxication vers / depuis notre cerveau. Lorsque les hormones de stress sont déclenchées, le nerf vague est celui qui dit au corps et aux organes de se calmer. Il est associé aux fonctions de relaxation, de digestion et de réparation. Il indique également au cerveau ce qui se passe dans l'intestin et le microbiome.

Renforcer le tonus vagal est essentiel pour augmenter la résilience car cela nous donne la capacité de nous détendre plus rapidement après un stress. Lorsque nous sommes détendus, nous pouvons faire des choix. Lorsque nous sommes en «combat et fuite», toute l’énergie va à la survie. C'est là que les pratiques de yoga et de méditation deviennent essentielles.

Publicité

Hatha Yoga et résilience

Le Hatha Yoga soutient la purification, le renforcement et la flexibilité des muscles et des articulations, la tonification des organes et des glandes, l'équilibre du système nerveux et présente de nombreux autres avantages. Lorsque le corps physique fonctionne de manière optimale, il y a plus de ressources sur lesquelles puiser face aux défis. En s'étirant et en renforçant un peu plus dans une pose mais en restant présent et détendu, nous nous entraînons à stimuler une zone ou un système puis à revenir à l'homéostasie ou à l'équilibre. Plus nous faisons cela, plus notre temps de récupération est rapide, ce qui se poursuivra dans notre vie quotidienne.

Nous entraînons également l'esprit car c'est souvent la résistance ou l'aversion d'une posture qui arrête notre capacité. Il y a une différence entre nous étendre pour développer nos capacités et la douleur au point de nous blesser. Il faut toujours travailler selon ses capacités et écouter à l'intérieur, cependant, il y a aussi de la valeur à rencontrer notre avantage. Si nous apprenons à lire les signes de notre corps, cela peut nous donner des informations importantes. Le processus peut également soutenir la libération d'un traumatisme stocké ou d'une armure protectrice inconsciente dans le corps.

Le souffle et la résilience

La respiration est une autre clé pour renforcer la résilience et l'un des moyens les plus rapides de déclencher la réponse de relaxation. C'est gratuit, vous accompagne partout et plus vous le faites, plus c'est accessible! Bien qu'une pratique ancienne, dans les temps modernes, la respiration diaphragmatique est devenue un outil populaire pour tonifier le nerf vague. Le souffle continue sans conscience, mais il est également sous contrôle conscient. Il existe la capacité d'allonger, de manipuler et de modifier la respiration, fournissant ainsi un moyen direct de contrôler les réponses physiologiques, les émotions, l'énergie et l'esprit.

Par exemple, les pratiques de chauffage activent initialement le système, ce qui aide à renforcer notre capacité à gérer la chaleur et la stimulation et lorsque l'abdomen est utilisé, les pratiques ont également une influence directe sur le nerf vagal, qui traverse le système digestif, favorisant finalement la relaxation. La respiration Ujjayi influence le tonus vagal par la légère constriction de la gorge où passe également le nerf vague. Le bhramari ou le bourdonnement d'abeille ou même le chant AUM sont des toners du nerf vague tout-puissants, en raison de l'utilisation des cordes vocales et aussi de la vibration.

Yoga Nidra, méditation et résilience

D'un point de vue yogique, un domaine de grande importance est d'apprendre à gérer nos perceptions des facteurs de stress et de nous entraîner progressivement à être le maître de nos réponses, ce qui implique de sortir des réactions inconscientes de “ combat et fuite '' conduites par nos émotions et primitives zones du cerveau à une approche plus réfléchie et consciente, où nous pouvons éprouver la peur par exemple, mais nous pouvons rationaliser qu'il ne s'agit pas d'une situation de vie ou de mort.

Les pratiques de méditation basées sur la pleine conscience comme Antar Mouna et Yoga Nidra nous entraînent à devenir le témoin afin que nous puissions lire les signes physiques de notre corps et de notre esprit et savoir quoi faire pour revenir à l'équilibre. Par exemple, lorsque nous entrons dans une réponse au stress, il y a des signes dans le corps comme une respiration plus rapide, une fréquence cardiaque plus élevée ou une boucle de pensée négative répétitive. Au fur et à mesure que nous apprenons à observer les changements dans le corps et l'esprit, nous pouvons mettre un «hack de stress» comme une respiration consciente, un mantra, un bourdonnement, une posture apaisante, de la gratitude, un rire ou une méditation en marchant.

La pratique du Yoga Nidra est également efficace pour renforcer la résilience. Chaque composante de la pratique équilibre scientifiquement et systématiquement le système nerveux autonome. Yoga Nidra agit en modifiant la réponse neuronale au stress, créant des conditions somatiques opposées à celles induites par une suractivité sympathique de «lutte et fuite». Les systèmes et organes du corps atteignent un repos physiologique profond et des mécanismes de régénération sont activés. (Saraswati, S, 1990, p. 91).

L'étape du Yoga Nidra qui implique la prise de conscience des “ parties du corps '' induit une relaxation physique et dégage les voies nerveuses vers le cerveau, relaxant la surface sensori-motrice du cerveau, l'appariement des contraires fonctionne sur l'hypothalamus, le système limbique et l'amygdale régions toutes liées à des expériences émotionnelles et autonomes inconscientes. Les opposés aident à créer un équilibre homéostatique et à faire évoluer le cerveau jusqu'à un point où les fonctions involontaires passent sous notre contrôle conscient. Il diminue également la pression artérielle et les hormones de stress en circulation et modifie les schémas d'ondes cérébrales.

Si nous faisons régulièrement des pratiques yogiques, alors quand nous en avons besoin pour nous aider à faire face à des difficultés, elles sont plus accessibles. Plus nous les utilisons, plus cela devient facile. De cette manière, nous construisons de nouveaux circuits neuronaux et renforçons de nombreuses qualités importantes qui mènent à une plus grande résilience. Au fil du temps, nous acquérons plus de compétences, de sorte que lorsque des difficultés surgissent, nous avons une plus grande capacité à y faire face consciemment et même à utiliser activement les défis de la vie pour nous développer, grandir et nous transformer.

Les références

  • Image de stress transactionnel donnée par Maarten A. Immink PhD
  • Bushan, S., (2001). Yoga Nidra: ses applications et ses avantages. Magazine Bihar Yoga: http://www.yogamag.net/archives/2001/bmar01/yoganid.shtml
  • Saraswati, S. (2006). Yoga Nidra. (6e édition). Munger, Inde: Ecole Bihar de Yoga.
  • Saraswati, S. (1990). Gestion yogique du stress. Munger, Inde: Ecole Bihar de Yoga.
  • Saraswati, S. (2008). Asana Pranayama Mudra Bandha (4e éd.). Munger, Bihar: Yoga Publications Trust.
  • Serber, E. (2000). Gestion du stress par le yoga, International Journal of Yoga Therapy, n ° 10.
  • Sharma, N. (2014). Le yoga comme approche alternative et complémentaire pour la gestion du stress: une revue systématique. Journal of Evidence Based Complementary Alternative Medicine, janvier; 19 (1): 59-67.

Swami Karma Karuna Saraswati est un professeur de yoga et de méditation engageant et intuitif, un conférencier inspirant, un écrivain et un thérapeute de yoga avec 30 ans d'expérience. Elle est un fournisseur d'éducation de Yoga Alliance, un professeur principal de Yoga New Zealand et co-fondateur et directeur de Anahata Yoga Retreat, Nouvelle-Zélande. Swami Karma Karuna voyage à travers le monde, anime des ateliers et des retraites, forme des professeurs de yoga et propose des séances thérapeutiques. Elle est passionnée par le partage d'une approche authentique et terre-à-terre, combinant les pratiques anciennes avec une touche de psychologie et de science du cerveau visant à motiver les gens à vivre leur yoga ici et maintenant.

Guides pratiques, cours de yoga et de résilience en ligne, formation de professeur de yoga Nidra et informations sur les séances thérapeutiques en ligne disponibles sur www.anahata-retreat.org.nz

Facebook: Karma Karuna Saraswati

Lien vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=DSsQ-Xtz5tE