Le représentant Jayapal teste positif pour COVID-19 après l'émeute du Capitole – et blâme les républicains sans masque – Reiki

La représentante Pramila Jayapal a été testée positive au COVID-19 lundi soir, quelques jours après qu'une foule d'émeutiers pro-Trump ait forcé les législateurs à s'enfermer ensemble dans une pièce sécurisée du Capitole américain.

Jayapal, une démocrate de Washington, a commencé la mise en quarantaine immédiatement après l'événement et blâme ses collègues de l'autre côté de l'allée qui "ont refusé de porter des masques dans les instants qui ont suivi l'attaque du 6 janvier", selon un communiqué de presse du 11 janvier de son bureau. Plusieurs républicains Les membres du Congrès présents dans la salle «ont non seulement refusé cruellement de porter un masque, mais se sont moqués des collègues et du personnel qui leur en ont offert un», a déclaré Jayapal, accusant ces personnes de «créer un événement super-propagateur en plus d'une attaque terroriste nationale».

Elle a lié le comportement des législateurs à la politisation de la pandémie et au masque porté par certains à droite. "Trop de républicains ont refusé de prendre cette pandémie et ce virus au sérieux et, ce faisant, ils mettent en danger tout le monde autour d'eux", a déclaré Jayapal. "Quelques heures seulement après que le président Trump a incité à une attaque meurtrière contre notre Capitole, notre pays et notre démocratie, de nombreux républicains ont toujours refusé de prendre le strict minimum de précaution contre le COVID-19 et de simplement porter un fichu masque dans une pièce bondée pendant une pandémie. Il y a une vidéo de l'une des salles sécurisées montrant des membres du Congrès républicains ne portant pas de masques et les refusant lorsqu'ils sont proposés, rapporte CNN.

Les experts en santé publique ont exprimé leur inquiétude quant à la transmission du COVID-19 parmi les émeutiers sans masque qui ont pris d'assaut le Capitole et les membres de la Chambre forcés de s'isoler ensemble dans un espace clos pendant l'émeute, comme SELF l'a rapporté précédemment. Dimanche, le médecin traitant du Capitole Brian P. Monahan, M.D., a publié un note avertir les membres du Congrès et le personnel d'une exposition potentielle et leur conseiller de passer un test de précaution RT-PCR COVID-19 cette semaine.

Le Dr Monahan a également conseillé aux individus de poursuivre leurs mesures de sécurité habituelles: surveiller quotidiennement les symptômes, porter des masques et pratiquer la distanciation sociale. Jusqu'à présent, Jayapal est l'un des trois membres du Congrès à annoncer qu'ils ont été testés positifs au COVID-19 depuis le verrouillage.

Lundi, la représentante Bonnie Watson Coleman du New Jersey a annoncé qu'elle était atteinte du virus et "pense qu'elle a été exposée lors d'un isolement protecteur dans le bâtiment du Capitole américain à la suite d'émeutes insurrectionnelles". Et Brad Schneider, un démocrate de l'Illinois, a également été testé positif «après avoir échappé de peu à une foule violente incitée par le président des États-Unis» et avoir été «contraint de passer plusieurs heures dans un endroit sûr mais confiné avec des dizaines d'autres membres du Congrès, »Selon un communiqué de presse. Bien sûr, nous ne pouvons pas dire avec certitude qu'aucun de ces trois membres du Congrès a été infecté pendant le verrouillage ou par leurs collègues républicains en particulier, mais l'événement avait tous les éléments d'une crise de santé publique, a rapporté SELF précédemment.

Jayapal impose de «lourdes amendes» aux membres du Congrès qui refusent de porter un masque à l'intérieur du bâtiment du Capitole à l'avenir. «De plus, tout membre qui refuse de porter un masque doit être immédiatement retiré du sol par le sergent d'armes», poursuit-elle. «Ce n'est pas une blague. Nos vies et nos moyens de subsistance sont en danger, et quiconque refuse de porter un masque devrait être pleinement tenu pour responsable de la mise en danger de nos vies à cause de son idiotie égoïste.

Tout en s'isolant, Jayapal prévoit de continuer à travailler pour démettre de ses fonctions l'homme qui a minimisé à plusieurs reprises la gravité de la pandémie, a refusé de porter un masque, contredit ses propres experts, organisé des événements de super-épandage et diffusé de dangereuses informations erronées sur le coronavirus (qui il a contracté en octobre).

«Je partage l'indignation et la colère de mes électeurs et de ceux de tout le pays qui ont vu Donald Trump échouer dans la lutte contre cette pandémie qui fait rage et refuser de prendre soin des Américains qui souffrent, meurent et sont dévastés», a déclaré Jayapal. «Maintenant, nous l’ont également regardé ouvertement alimenter et inciter ces insurgés qui ont attaqué le Capitole et notre démocratie le 6 janvier – je ne me reposerai donc pas tant que je n’aurai pas fait tout ce qui est en mon pouvoir pour démettre ce président de ses fonctions.

En relation: